Réserver maintenant

Revivez votre passé!

Histoire et Philosophie

Ce qui n’était en 1977 qu’une vaste et splendide ruine, est devenu depuis synonyme de réhabilitation architecturale réussie. La particularité des hôtels « non hôtel » Neemrana repose sur la réelle – pas nécessairement universelle – volonté de se perfectionner. Un commentaire perspicace, juste après notre ouverture, résume notre approche. La nièce de la reine Elisabeth, la princesse Sarah Armstrong-Jones, durant sa lune de miel au Neemrana Fort-Palace, a écrit dans le livre d'or : « Simplicité et style sont difficiles à allier. Neemrana est le plus bel endroit que nous ayons vu au monde. » Le « plus bel endroit » est certainement lié à la lune de miel, mais recevoir ce compliment pour un lieu qui six ans auparavant était totalement en ruines, peuplé de chauve-souris et de chats sauvages, en dit long en faveur de la réhabilitation des sites historiques.
Neemrana a non seulement élevé le niveau de l'hospitalité indienne, mais a permis de créer un nouveau tourisme où l'expérience de l'histoire et de ses trésors architecturaux prend toute sa place. Cela vaut également pour les ruines – transformant les débris de l’architecture indienne en sources de richesse. C'est pour cette expérience d'authenticité que les hôtels Neemrana sont maintenant reconnus. Deux commentaires, un d'Europe et un d'Asie, en témoignent:

« Imaginez l'endroit idéal où séjourner en Inde… Les hôtels Neemrana, le secret le mieux gardé de l'Inde, offrent un éventail de résidences extraordinaires … où vous trouverez une merveilleuse authenticité. »
 

- Condé Nest Traveller, Londres

« Au Neemrana vous êtes certain de jouir pleinement d’une combinaison d'histoire et d'architecture alliée à une hospitalité sincère. Un week-end ici est aussi authentique que toute autre expérience indienne ailleurs sur le sous-continent.»

– Kim Inglis  dans  Cool Hotels, Singapore

Nous pensons que nos clients ne se contenteront pas d’être des touristes superficiels en Inde.
Ils repartiront comme des voyageurs éclairés.
Aman Nath et Francis Wacziarg